Histoire de Taroudant 

histoire de taroudant et des saadiens

Taroudant tient une place importante dans l'histoire du Maroc car elle a été la première capitale des Saâdiens et est une des plus anciennes villes du Maroc. 

Poste avancé de l'armée romaine au nom de Vala,  les premiers établissements d’un habitat stable à Taroudant (ou Taroudannt) semblent remonter entre le IXéme et le Xéme siècle, au moment où les tribus berbères commencent à se sédentariser. Taroudant fut au XIéme siècle la capitale d'un petit royaume chiite (royaume des Bajjalis) indépendant, puis annexée par les Almoravides en 1056, de nouveau indépendante sous les Almohades, pour être finalement détruite en 1306 par les Mérinides.

Cliquez pour organiser votre séjour à Taroudant.


La dynastie des Saadiens (1511 - 1659)
Les Saadiens sont d'origine arabe certaine. Ils prétendent au titre de Chérifs en tant que descendant du prophète Mahomet et de son petit-fils Hassan ben Ali, fils aîné d'Ali et Zahra, mais cette parenté prestigieuse admise par tous à l'époque, a été mise en cause au XVIIéme siècle ; il se pourrait qu'ils descendent non pas du prophète mais de sa nourrice Halima de la tribu desBanî Sa`d. De là viendrait le nom Saadiens donné à la dynastie.

Au début du XVIéme siècle, les Saadiens dirigent des tribus venues de la vallée du Draâ exaspérées par les offensives chrétiennes (l'un des chefs Abou Abdallah, disparu en 1517, avait rallié derrière lui le Souss pour lutter contre les Portugais); ils se révoltent contre les berbères Wattassides et les chassent du pouvoir. En 1524, la famille saadienne se rend maîtresse de Marrakech, puis de Fès en 1550.

En 1541, Les Saadiens arrachent Agadir aux Portugais et apparaissent comme les défenseurs de l'Islam, Le  règne d’Ahmed al-Mansour (1578 – 1603) correspond à une période de paix qui voit l'Empire ottoman renoncer à ses ambitions en direction de l'ouest (principale menace pour l'indépendance marocaine), ce qui contribue également à fortifier l'indépendance saadienne.

À la fin du XVIéme siècle, le sultan s'inquiétant du fléchissement des livraisons d'or au Maroc et souhaitant s'approprier son commerce ainsi que celui, très important, du sel du Sahara, revendique les salines de Teghaza, en plein désert, qui font partie du Songhai. En 1589, il envoie vers le Niger une puissante expédition qui écrase l'armée d'Askia Ishaq II à la Bataille de Tondibi et occupe la région. Par l'intermédiaire d'un pacha, le sultan saadien impose désormais sa domination sur toute la frange méridionale du Sahara, le « Soudan » et Tombouctou tombe sous la coupe de familles afro-marocaines.

Le rôle grandissant des Saadiens va de pair avec l'essor des zaouias ou confréries, nombreuses dans le Souss et l'autorité spirituelle grandissante des marabouts.
Il est à noter également que la plaine du Souss accueille de nombreux tombeaux saints pour les Juifs.

Taroudant deviendra alors un centre caravanier important, célèbre pour l'abondance et la qualité de ses marchandises : sucre, coton, riz, huile d'olive et d'argan, etc.

Son importance va s’estomper avec les dynasties suivantes, mais elle reste à jamais la capitale traditionnelle berbère du Souss.

 

Pour aller plus loin sur Taroudant :

 

 

 

Informations sur Taroudant

TAROUDANT

Taroudant, ville historique mais aussi Perle du Sud et capitale traditionnelle berbère du Souss.

plus

temoignages clients riad mhaita taroudant

TEMOIGNAGES

En plus des petits mots laissés sur le Livre d'or, quelques mails reçus de nos clients.

plus

Venez au Riad M'Haïta pour découvrir Taroudant et le Sud marocain : un petit paradis vous attend ! Copyright © 2014